Comment j’en suis arrivé là

analyse chronologique schématisée

des tournants thématiques et stylistiques de mon œuvre

Paris, 15 septembre 2008

~Jeune Enfance, période instinctive, projection des images frappant la mémoire visuelle :
crucifixions

~Adolescence, la recherche du ressemblant, copie minutieuse, études d’art et d’anatomie, fascination par l’hyperréalisme et les préraphaélites :
les pendus, les doigts et les membres coupés

~Les 18-20 ans, les expositions :
le corps acéphales, les ventres, les animaux « musculaires »
 

~Les 24-39 ans, le travail, l’enseignement :
bijoux, médailles, petite sculptures les luminaires, l’ameublement métallique et le couteaux.
   

~Les 40 ans… le retour à l’art, panique stylistique, foulé imaginative, reconstruction d’une ligne évolutive, réflexions pour une démarche artistique organique :
personnages divers, les télé-visions, épaves et charogne, les frigos…
   

Seulement aujourd’hui après de décennies de production, l’évolution de ma carrière m’amène à reconstruire et à définir ce qui a caractérisé, et caractérise, mon œuvre. L’onirisme présumé qu’ont perçois dans mes œuvres est, en vérité, le feed-back des stimulations audiovisuelles externes et des émotions relatives perçues. Soit qu’ils soient produites de la réalité, comme l’univers physique qui me côtoie, soit qu’ils soient artificieuses, comme les émissions radiotélévisées, le cinéma, la presse… les éléments se transposent dans l’ œuvre avec un symbolisme hermétique qui, lui, cache, sous une esthétique agréablement insoucieuse, la tragédie humaine. Ce contraste entre la signification du sujet et l’effet global de la composition, qui souvent caractérise mes œuvres, réfléchit ma position critique avers notre style de vie et la diffusion massive d’informations qui banalise la tragédie et, en revanche, traite de façon spectaculaire les sujets le plus banales.

Avec mon langage pictural je retrace la forte tendance des mœurs actuels qui basent la réussite sociale sur l’ostentation matérielle masquant fréquemment mesquinerie et malveillance. Cette « Hypocrisie iconique », au début produite inconsciemment et sporadiquement, est maintenant part intégrante de ma démarche artistique.

2 commentaires sur “Comment j’en suis arrivé là
  1. Proca dit :

    Grazie Gian Paolo, è un grande piacere ricevere il suo parere.

  2. Gian Paolo Gri dit :

    Ben sito! E bella maturazione.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Click to Insert Smiley

SmileBig SmileGrinLaughFrownBig FrownCryNeutralWinkKissRazzChicCoolAngryReally AngryConfusedQuestionThinkingPainShockYesNoLOLSillyBeautyLashesCuteShyBlushKissedIn LoveDroolGiggleSnickerHeh!SmirkWiltWeepIDKStruggleSide FrownDazedHypnotizedSweatEek!Roll EyesSarcasmDisdainSmugMoney MouthFoot in MouthShut MouthQuietShameBeat UpMeanEvil GrinGrit TeethShoutPissed OffReally PissedMad RazzDrunken RazzSickYawnSleepyDanceClapJumpHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightKiss BlowKissingByeGo AwayCall MeOn the PhoneSecretMeetingWavingStopTime OutTalk to the HandLoserLyingDOH!Fingers CrossedWaitingSuspenseTremblePrayWorshipStarvingEatVictoryCurseAlienAngelClownCowboyCyclopsDevilDoctorFemale FighterMale FighterMohawkMusicNerdPartyPirateSkywalkerSnowmanSoldierVampireZombie KillerGhostSkeletonBunnyCatCat 2ChickChickenChicken 2CowCow 2DogDog 2DuckGoatHippoKoalaLionMonkeyMonkey 2MousePandaPigPig 2SheepSheep 2ReindeerSnailTigerTurtleBeerDrinkLiquorCoffeeCakePizzaWatermelonBowlPlateCanFemaleMaleHeartBroken HeartRoseDead RosePeaceYin YangUS FlagMoonStarSunCloudyRainThunderUmbrellaRainbowMusic NoteAirplaneCarIslandAnnouncebrbMailCellPhoneCameraFilmTVClockLampSearchCoinsComputerConsolePresentSoccerCloverPumpkinBombHammerKnifeHandcuffsPillPoopCigarette